Auto - Moto

Ouvrez la porte et entrez dans le bar de la communauté !
Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 1202
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 29 oct. 2017, 20:49

TheKiing a écrit :
29 oct. 2017, 20:34
Vettel qui perd le titre tout seul, bien fait pr sa mouille.
Il l’avait déjà perdu. Là il a juste voulu se faire plaisir en tamponnant Hamilton...

Avatar du membre
TheKiing
Messages : 116
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:33

Re: Auto - Moto

Message par TheKiing » 29 oct. 2017, 21:00

La ou Hamilton est resté réglo cette année.
On voit la différence de mentalité, malgré le fait qu'il y'en ait un qui soit bling bling et l'autre moins tape à l'oeil.

Avatar du membre
Dieano
Messages : 575
Enregistré le : 24 juin 2017, 16:45
Localisation : Charleroi

Re: Auto - Moto

Message par Dieano » 29 oct. 2017, 23:14

De plus en plus dégoûté par le comportement de Vettel.
Hamilton mérite largement son titre :(
"Il mio Pallone d'oro è rubare più palloni possibili. "
-Rino Gattuso -

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 749
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 30 oct. 2017, 01:31

Vettel a été a l'image de sa saison aujourd'hui: un pilote capable d'être aussi étincelant dans son pilotage que dégueulasse dans son comportement en piste. Dommage qu'un si grand champion puisse se montrer aussi petit dans son attitude.

Hamilton mérite entièrement son titre et s'est montré digne des plus grand champions de l'histoire de ce sport tant par le talent que par le comportement cette saison dans ce combat qui opposait toute une génération. Malgré une monoplace qui n'était pas la meilleure du plateau face a une Ferrari plus constante sur tout type de piste ou face a une Red Bull qui est sans doute la force dominante de cette fin de saison, il a su révéler toute la plénitude de son talent en démontrant même des ressources insoupçonnées pour atteindre un niveau de pilotage comparable a celui des plus grandes légendes de ce sport depuis le retour de la trêve estivale.
Pour certain comme Vettel, la rivalité encourage a révéler ce qu'il y a de plus sombre en soi pour détruire tout ce qu'il y a sur son passage peu importent les moyens; pour d'autres comme Hamilton cette saison (et je n'aurais jamais cru dire cela tant il a pu m'exasperer par le passé), la rivalité amène a se perfectionner et donner le meilleur de soi pour vaincre son adversaire.
Le britannique a clairement su tirer les leçons de sa défaite contre un Rosberg admirable d'abnégation l'an dernier pour se remettre en question et devenir le pilote qu'il est a ce jour.
Je ne peux que saluer son authentique performance qui fait désormais de lui un quadruple champion du monde.

Ce championnat a dépassé la piste et le cadre sportif en s'avérant être aussi une petite leçon de vie au passage.

Pour la course du jour, malgré le coup bas que réalise Vettel pour détruire la course de Hamilton qui le double dès le troisième virage, je préfère retenir la belle remontée dont il nous a gratifiés, ce qui prouve qu'il pourrait y gagner a plutôt exploiter son talent que recourir a ses perfidies.
Malheureusement, cet incident du premier tour nous a privé d'un potentiel beau combat en tête pour la victoire mais quel plaisir ce fut que d'assister au fantastique duel a couteaux tirés entre Alonso et Hamilton, en fin de course, en passant au chausse pied avec des croisements et decroisements de trajectoire sur plusieurs virages consécutifs. :inlove: Du vrai pilotage viril mais correct comme j'aime de la part de ces 2 champions au talent immense.
Modifié en dernier par spaghetriz le 30 oct. 2017, 03:19, modifié 1 fois.
"L'œil ne voit que ce que l'esprit est prêt a comprendre" _ Henri Bergson

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 749
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 30 oct. 2017, 02:07

Shadow a écrit :
29 oct. 2017, 17:15
3) Apparemment, de ce que je lisais, il y aurait deux écoles pour le moteur 2021 : celle qui estime que la F1 doit être à la pointe de la technologie, et donc continuer dans le hybride, et une autre qui estime que la F1 est d'abord une affaire de puissance et de gros moteurs, quitte à ce que ça soit un peu plus coûteux et moins écologique. C'est bien cela ?
C'est a peu près cela.
Mercedes et Ferrari veulent a tout prix conserver la technologie hybride sur la future réglementation du moteur 2021 afin que ce sport reste a la pointe de la technologie alors qu'a contrario, les autres équipes et motoristes veulent absolument en passer par une technologie plus facile a maîtriser, moins couteuse et plus "mécanique". En réalité, Mercedes et Ferrari tiennent cette position pour 2 raisons: cela correspond a leurs intérêts industriels et afin de conserver leur avantage de performance sur la concurrence. Mercedes conditionne même sa présence pour l'après-2020 aux décisions qui seront prises sur la future réglementation moteur.
Malgré ces pressions, la balance penche vers la deuxième solution avec un avancement vers un moteur bi-turbo équipé d'un KERS, ceci étant assez similaire aux motorisations des surpuissantes Indy Car, ce qui conditionne justement l'arrivée de nouveaux motoristes comme Porsche, Aston Martin, Cosworth, etc....

D'ici 2 semaines, lors de la prochaine réunion du Groupe Stratégique, des avancées plus concrètes doivent être définies, je ferai alors un debrief détaillé.
"L'œil ne voit que ce que l'esprit est prêt a comprendre" _ Henri Bergson

Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 1202
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 30 oct. 2017, 08:33

Pour ma part, même si je rejoins volontiers le post dithyrambique de Spag' à propos d'Hamilton, tant ce dernier a été excellent sur cette fin de saison, je ne peux m'empêcher de penser que c'est avant tout Vettel et Ferrari qui ont perdu ce championnat.

Pour moi, en termes de pilotage pur, celui qui m'a le plus impressionné est bel et bien Vettel, qui bénéficiait d'une Ferrari certes excellemment conçue, mais moins performante que les Merco sur la majorité des circuits (quasi tous excepté Monaco, le Hungaroring et Singapour notamment). Il a réussi de véritables démonstrations de pilotage sur certaines courses et était le meilleur jusqu'à la mi-saison.

Et puis, son côté sombre a fait surface et pris le dessus sur son pilotage, il a commencé à déconner en AzerbaIdjan, et je lui aurais volontiers pardonné s'il s'était arrêté là, mais il a continué les conneries jusqu'à atteindre son paroxysme à Singapour où, au lieu de récupérer la tête du championnat et d'envisager une fin de saison plus sereine, il démolit complètement à la fois son championnat, mais également tout le travail exceptionnel (pour la première fois depuis des lustres) de Ferrari... Qui ensuite s'est bien vengé en détruisant toutes les chances à la fois de Vettel et de Raikko sur les GP suivants en commettant des erreurs qu'on ne fait même pas dans la série la plus basse du karting.

Bref, cette sensation désagréable que Ferrari et l'Allemand se sont sabordés tous seuls prime sur la belle fin de saison de Hamilton, qui mérite tout de même d'être félicité.
spaghetriz a écrit :
30 oct. 2017, 02:07


C'est a peu près cela.
Mercedes et Ferrari veulent a tout prix conserver la technologie hybride sur la future réglementation du moteur 2021 afin que ce sport reste a la pointe de la technologie alors qu'a contrario, les autres équipes et motoristes veulent absolument en passer par une technologie plus facile a maîtriser, moins couteuse et plus "mécanique". En réalité, Mercedes et Ferrari tiennent cette position pour 2 raisons: cela correspond a leurs intérêts industriels et afin de conserver leur avantage de performance sur la concurrence. Mercedes conditionne même sa présence pour l'après-2020 aux décisions qui seront prises sur la future réglementation moteur.
Malgré ces pressions, la balance penche vers la deuxième solution avec un avancement vers un moteur bi-turbo équipé d'un KERS, ceci étant assez similaire aux motorisations des surpuissantes Indy Car, ce qui conditionne justement l'arrivée de nouveaux motoristes comme Porsche, Aston Martin, Cosworth, etc....

D'ici 2 semaines, lors de la prochaine réunion du Groupe Stratégique, des avancées plus concrètes doivent être définies, je ferai alors un debrief détaillé.
Merci pour les infos ! :super:

N'en déplaise à Ferrari, je serais plutôt pour la seconde école en ce qui me concerne. En tant que spectateur, ça m'intéresse pas trop que les F1 soient des bijoux de technologie hybride, ce qui me fait regarder la F1, c'est la surpuissance de ces bolides. Et puis, la perspective de voir arriver de nouveaux motoristes et de nouvelles écuries me fait saliver.

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 749
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 30 oct. 2017, 15:48

Shadow a écrit :
30 oct. 2017, 08:33
Pour ma part, même si je rejoins volontiers le post dithyrambique de Spag' à propos d'Hamilton, tant ce dernier a été excellent sur cette fin de saison, je ne peux m'empêcher de penser que c'est avant tout Vettel et Ferrari qui ont perdu ce championnat.

Pour moi, en termes de pilotage pur, celui qui m'a le plus impressionné est bel et bien Vettel, qui bénéficiait d'une Ferrari certes excellemment conçue, mais moins performante que les Merco sur la majorité des circuits (quasi tous excepté Monaco, le Hungaroring et Singapour notamment). Il a réussi de véritables démonstrations de pilotage sur certaines courses et était le meilleur jusqu'à la mi-saison.

Et puis, son côté sombre a fait surface et pris le dessus sur son pilotage, il a commencé à déconner en AzerbaIdjan, et je lui aurais volontiers pardonné s'il s'était arrêté là, mais il a continué les conneries jusqu'à atteindre son paroxysme à Singapour où, au lieu de récupérer la tête du championnat et d'envisager une fin de saison plus sereine, il démolit complètement à la fois son championnat, mais également tout le travail exceptionnel (pour la première fois depuis des lustres) de Ferrari... Qui ensuite s'est bien vengé en détruisant toutes les chances à la fois de Vettel et de Raikko sur les GP suivants en commettant des erreurs qu'on ne fait même pas dans la série la plus basse du karting.

Bref, cette sensation désagréable que Ferrari et l'Allemand se sont sabordés tous seuls prime sur la belle fin de saison de Hamilton, qui mérite tout de même d'être félicité.
D'une manière générale, je rejoins ton message sur de nombreux points et essentiellement sur le fait que Vettel et Ferrari ont sabordé eux-mêmes leurs chances de titre.

Néanmoins, concernant l'aspect technique, je pense que tu sous-estimes un soupçon la compétitivité de la Ferrari ou surestimes un soupçon celle de Mercedes.

Certes, avec son empattement long et sa conception neutre offrant a la fois beaucoup d'équilibre et de vélocité sur les courbes rapides, la Mercedes était la meilleure monoplace sur le papier et la plus apte a dominer sur une très large majorité de circuits. Toutefois, une fois en piste, on a pu remarquer que cette monoplace était très complexe a maîtriser par le fait que ce concept l'a largement pénalisé dans l'exploitation des nouvelles gommes Pirelli au comportement radical inhérent a une fenêtre de performance extrêmement restrictive et délicate tant au niveau de la pression que de la température. Même sur des tracés favorables (la Malaisie par exemple), selon la température et l'abrasivite de la piste, elle pouvait s'avérer absolument hors du coup alors qu'a contrario, sur des pistes totalement défavorables comme a Singapour, une chute de température due a la pluie a permis a la Mercedes d'être une machine imbattable en course alors qu'elle était juste désastreuse en qualif la veille en conditions normales.
De plus, cette monoplace avait aussi pour point faible d'être la plus sensible aux perturbations aero, ce qui explique pourquoi elle pouvait être aussi performante hors trafic mais un peu a la peine une fois dans le sillage d'une autre monoplace.
Quand Wolff qualifiait cette monoplace de "Diva", c'est très juste tant elle est exceptionnelle mais totalement imprévisible et éprouvante a maîtriser. Il a vraiment fallu un Hamilton au sommet de son art pour empiler les pôles positions et avoir une telle constance en piste malgré les difficultés ; pour preuve, Bottas a vraiment souffert par moment du manque de régularité de cette monoplace.

De son côté, Ferrari a conçu une monoplace a l'exact opposé avec un empattement court, moins de fluidité aero pour générer plus d'appuis et surtout un angle d'attaque plongeant, le tout offrant plus de motricité et de grip a la monoplace qui lui a permis d'exploiter de manière optimale ces nouvelles gommes Pirelli, d'être compétitive en toutes circonstances et de ne pas être sensible au sillage aero.
Tu as raison quant au fait que ce n'était pas la meilleure monoplace dans l'absolu mais il s'agissait de la mieux adaptée aux contraintes techniques engendrées par cette réglementation 2017. Elle était la voiture a battre sur des pistes comme : Australie, Russie, Monaco, Canada, Hongrie, Singapour, Mexique, Abu Dhabi et selon les conditions de piste, elle était a minima capable de jouer le podium voire apte a jouer la victoire si la température montait là où la Mercedes alignait des performances en dents de scie.
D'ailleurs, Mercedes développe actuellement sa future monoplace 2018 en repartant d'une feuille blanche pour adapter un concept plongeant inspiré de la Red Bull et la Ferrari car ayant peur de ne jamais trouver la recette pour exploiter leur monoplace actuelle de manière optimale en toutes circonstances.

Après, cela ne change rien au fait que effectivement Vettel a livré d'epoustouflantes démonstrations de pilotage qui méritent d'être signalées, sur ce point tu as raison même si Hamilton m'a un soupçon plus impressionné même dans ce domaine avec sa capacité d'enchainer les sans-faute tout en repoussant sans cesse les limites pour aller chercher les petits 10eme de seconde qui font toute la différence (depuis Senna, je n'ai jamais vu un pilote atteindre un tel niveau de perfection en qualif par exemple).

P.S: désolé pour le pavé, j'espère que ce n'est pas chiant a lire.
"L'œil ne voit que ce que l'esprit est prêt a comprendre" _ Henri Bergson

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 749
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 31 oct. 2017, 17:06

Aujourd'hui, lors d'une réunion organisée a Paris, la FIA et Liberty Media ont présenté aux écuries et aux motoristes les 9 principes de base qu'ils ont retenus pour l'élaboration de la réglementation moteur post-2020 et qui seront a l'ordre du jour de la prochaine réunion du Groupe Stratégique qui aura lieu dans 12 jours.

Ces 9 principes proposés sont:

- maintien du V6 turbo hybride 1,6L;
- hausse de l'ordre de 3000 tours/minute du régime moteur par rapport a celui actuellement utilisé, afin d'augmenter le bruit;
- spécifications internes du moteur strictement encadrées afin de limiter les coûts de développement et limiter toute conception extrême ;
- disparition du MGU-H (on peut déjà s'attendre a voir Mercedes et Ferrari opposer leur désaccord sur ce point lors de la réunion du GS);
- augmentation de la capacité énergétique du MGU-K avec la possibilité pour le pilote de délivrer sa puissance manuellement a sa guise et même de lui permettre d'emmagasiner plus d'énergie sur plusieurs tours afin de se servir d'un coup de toute cette énergie a des fins tactiques (une sorte de KERS en bien plus perfectionné pour ceux qui ont connus cette époque);
- un seul turbo aux dimensions déterminées et au poids limité (dommage, j'avais vraiment envie de voir un bi-turbo, on aurait vu de vrais purs-sangs en piste);
- batteries et électronique standardisés;
- dimensions et intégration des moteurs standardisés afin de permettre a une écurie de pouvoir changer de motoriste sans devoir absolument revoir son châssis en conséquence;
- réflexion a mener sur la consommation et le débit d'essence a mener (avec un moteur tournant plus vite, c'est indispensable de rehausser les standards actuels a ce niveau).

Reste a voir sur quel débouché concret cela amènera lors du prochain rassemblement du GS qui sera assurément agité et conflictuel et quels concepts seront avancés dès lors.
Actuellement, que vous inspire cette base?
"L'œil ne voit que ce que l'esprit est prêt a comprendre" _ Henri Bergson

Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 1202
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 01 nov. 2017, 09:11

spaghetriz a écrit :
30 oct. 2017, 15:48
D'une manière générale, je rejoins ton message sur de nombreux points et essentiellement sur le fait que Vettel et Ferrari ont sabordé eux-mêmes leurs chances de titre.

Néanmoins, concernant l'aspect technique, je pense que tu sous-estimes un soupçon la compétitivité de la Ferrari ou surestimes un soupçon celle de Mercedes.

Certes, avec son empattement long et sa conception neutre offrant a la fois beaucoup d'équilibre et de vélocité sur les courbes rapides, la Mercedes était la meilleure monoplace sur le papier et la plus apte a dominer sur une très large majorité de circuits. Toutefois, une fois en piste, on a pu remarquer que cette monoplace était très complexe a maîtriser par le fait que ce concept l'a largement pénalisé dans l'exploitation des nouvelles gommes Pirelli au comportement radical inhérent a une fenêtre de performance extrêmement restrictive et délicate tant au niveau de la pression que de la température. Même sur des tracés favorables (la Malaisie par exemple), selon la température et l'abrasivite de la piste, elle pouvait s'avérer absolument hors du coup alors qu'a contrario, sur des pistes totalement défavorables comme a Singapour, une chute de température due a la pluie a permis a la Mercedes d'être une machine imbattable en course alors qu'elle était juste désastreuse en qualif la veille en conditions normales.
De plus, cette monoplace avait aussi pour point faible d'être la plus sensible aux perturbations aero, ce qui explique pourquoi elle pouvait être aussi performante hors trafic mais un peu a la peine une fois dans le sillage d'une autre monoplace.
Quand Wolff qualifiait cette monoplace de "Diva", c'est très juste tant elle est exceptionnelle mais totalement imprévisible et éprouvante a maîtriser. Il a vraiment fallu un Hamilton au sommet de son art pour empiler les pôles positions et avoir une telle constance en piste malgré les difficultés ; pour preuve, Bottas a vraiment souffert par moment du manque de régularité de cette monoplace.

De son côté, Ferrari a conçu une monoplace a l'exact opposé avec un empattement court, moins de fluidité aero pour générer plus d'appuis et surtout un angle d'attaque plongeant, le tout offrant plus de motricité et de grip a la monoplace qui lui a permis d'exploiter de manière optimale ces nouvelles gommes Pirelli, d'être compétitive en toutes circonstances et de ne pas être sensible au sillage aero.
Tu as raison quant au fait que ce n'était pas la meilleure monoplace dans l'absolu mais il s'agissait de la mieux adaptée aux contraintes techniques engendrées par cette réglementation 2017. Elle était la voiture a battre sur des pistes comme : Australie, Russie, Monaco, Canada, Hongrie, Singapour, Mexique, Abu Dhabi et selon les conditions de piste, elle était a minima capable de jouer le podium voire apte a jouer la victoire si la température montait là où la Mercedes alignait des performances en dents de scie.
D'ailleurs, Mercedes développe actuellement sa future monoplace 2018 en repartant d'une feuille blanche pour adapter un concept plongeant inspiré de la Red Bull et la Ferrari car ayant peur de ne jamais trouver la recette pour exploiter leur monoplace actuelle de manière optimale en toutes circonstances.

Après, cela ne change rien au fait que effectivement Vettel a livré d'epoustouflantes démonstrations de pilotage qui méritent d'être signalées, sur ce point tu as raison même si Hamilton m'a un soupçon plus impressionné même dans ce domaine avec sa capacité d'enchainer les sans-faute tout en repoussant sans cesse les limites pour aller chercher les petits 10eme de seconde qui font toute la différence (depuis Senna, je n'ai jamais vu un pilote atteindre un tel niveau de perfection en qualif par exemple).

P.S: désolé pour le pavé, j'espère que ce n'est pas chiant a lire.
Non pas chiant, et je te rejoins sur de nombreux points. Toutefois, si effectivement, au niveau du châssis je suis d'accord avec tout ce que tu dis, Ferrari accusait néanmoins un déficit au niveau de la puissance moteur, qui permettait à la Merco de gagner quelques dixièmes sur de nombreux circuits (exceptés les tourniquets, mais ils ne sont pas majoritaires sur la saison). Et puis, la petite ruse de Mercedes pour utiliser des moteurs "pré-réglementation" leur a également fait gagner l'un ou l'autre dixième. La différence s'est par exemple vue à Monza, où Ferrari a pris une véritable raclée et a démontré l'étendue du déficit qu'ils accusent sur ce point.

C'est pour cette raison que si je te donne entièrement raison sur ton exposé sur les châssis, en partant du principe que la Merco était à la fois la plus avancée et la plus capricieuse, je pense que le moteur Mercedes leur a conféré un (très) léger avantage sur la plupart des circuits, que la Ferrari a dû combler autrement.

D'ailleurs, en parlant de moteurs, ce qui est présenté, c'est une espèce de mix entre les deux "écoles" dont nous parlions précédemment, non ? Si c'est le cas, c'était peut-être la meilleure stratégie à adopter, même si mon romantisme m'aurait fait aller vers une réforme octroyant un maximum de puissance et de performance aux monoplaces.

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 749
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 01 nov. 2017, 13:19

Shadow a écrit :
01 nov. 2017, 09:11
1- Non pas chiant, et je te rejoins sur de nombreux points. Toutefois, si effectivement, au niveau du châssis je suis d'accord avec tout ce que tu dis, Ferrari accusait néanmoins un déficit au niveau de la puissance moteur, qui permettait à la Merco de gagner quelques dixièmes sur de nombreux circuits (exceptés les tourniquets, mais ils ne sont pas majoritaires sur la saison). Et puis, la petite ruse de Mercedes pour utiliser des moteurs "pré-réglementation" leur a également fait gagner l'un ou l'autre dixième. La différence s'est par exemple vue à Monza, où Ferrari a pris une véritable raclée et a démontré l'étendue du déficit qu'ils accusent sur ce point.

C'est pour cette raison que si je te donne entièrement raison sur ton exposé sur les châssis, en partant du principe que la Merco était à la fois la plus avancée et la plus capricieuse, je pense que le moteur Mercedes leur a conféré un (très) léger avantage sur la plupart des circuits, que la Ferrari a dû combler autrement.

2-
D'ailleurs, en parlant de moteurs, ce qui est présenté, c'est une espèce de mix entre les deux "écoles" dont nous parlions précédemment, non ? Si c'est le cas, c'était peut-être la meilleure stratégie à adopter, même si mon romantisme m'aurait fait aller vers une réforme octroyant un maximum de puissance et de performance aux monoplaces.
1- Effectivement, tu as raison sur le fait que le moteur Mercedes partait avec un certain avantage dans l'absolu qui pouvait être prépondérant sur tous les circuits non-urbains, et principalement a Monza où ils ont exercé une véritable démonstration de force.

Toutefois, avant d'en venir sur l'écart chiffré approximatif entre les 2 et sur son évolution durant la saison, il faut voir qu'une monoplace est un tout où seule l'alchimie parfaite des éléments pneus, châssis et intégration moteur amènent a la performance; or, lorsque Mercedes était en proie a ses problèmes d'exploitation de pneu comme a Bahreïn, Autriche, Malaisie, Japon, etc..., son avantage moteur se réduisait dès lors a néant. Pour prendre un exemple plus large encore, la domination qu'arrive a exercer Red Bull en cette fin de saison, malgré un moteur Renault accusant un fort déficit sur les Ferrari et Mercedes, est le fruit d'un châssis désormais parfait qui amène a une exploitation pneumatique optimale et a explorer le maximum de puissance que peut lui offrir le moteur français (même si au Mexique, Renault a fait un choix particulier sur ses moteurs en vue de l'altitude, ce qui explique aussi bien la réussite de Verstappen que l'échec général des monoplaces équipées de leur PU :nono: ).

Pour en venir aux écarts chiffrés, Mercedes ayant fait le choix de garder de la marge dans le déploiement de puissance de leur moteur a des fins de fiabilité extrême, alors que chez Ferrari, cette marge fut moins importante pour rattraper le bloc allemand, la différence moteur n'excédait pas 0,3 sec dans l'ensemble.
Après, il faut se rappeler qu'en début de saison et jusqu'au GP du Canada, Ferrari avait dépassé toutes les normes d'utilisation d'huile combustible dans son moteur thermique via un double réservoir lui permettant même de contourner la règle du débit limité d'essence a 100 kg/h, ceci offrant au bloc italien un gain de performance de 0,2 sec. Sachant qu'en ce début de saison, Mercedes avait plus bridé ses moteurs car en proies a des doutes niveau fiabilité (qui se sont confirmés avec la casse moteur de Bottas au GP de Barcelone), avant de détecter l'anomalie et repartir de l'avant, l'écart de performance des 2 blocs était nul voir légèrement a l'avantage de Ferrari pour maximum 0,1 sec.
Ensuite, dès le GP de Bakou, entre Ferrari qui a du revenir a des normes plus conformes et Mercedes qui a peu a peu débridé et fait évoluer son moteur, l'écart de 0,2 a 0,3 sec s'est révélé en faveur du bloc allemand.
Pour ce qui est du contournement habile de Mercedes de la réglementation d'huile post-Monza, cela leur a conféré un avantage moteur net sur Monza (environ 0,5 sec sur ce circuit moteur) et Singapour (qui n'est pas un circuit moteur). Vu qu'a partir du GP de Malaisie, Ferrari a sorti son nouveau moteur surpuissant et révolutionnaire, depuis, malgré la différence de consommation d'huile (qui offre entre 0,1 et 0,2 sec de performance), l'avantage du bloc Mercedes n'excède pas 0,2 sec.

Ainsi, on peut vraiment en conclure que sur le plan technique, malgré des différences assez radicales, Vettel et Hamilton ont eu en main tout le matériel nécessaire pour s'affronter d'égal a égal sur la saison sachant que ce que l'un gagnait en puissance/couple moteur, l'autre le gagnait en alchimie de tous les éléments de sa monoplace, et inversement. C'est d'ailleurs cela qui nous a permis d'assister a un magnifique duel plein d'incertitude jusqu'à Singapour.


2- Exactement, la FIA est en train de nous pondre une nouvelle réglementation moteur conciliant un peu toutes les positions (même si pour le moment, cela a plutôt rendu furieux Mercedes, Renault et Ferrari) mais ça me laisse très perplexe.
Au-delà du fait que je rêvais du bi-turbo, je pense que l'aspect trop standardisé de ces futurs moteurs est contre-nature avec la F1 et de matière a revoir seulement une guerre d'aero comme durant la période 2009-2013; ça manque trop de liberté technique a mon sens pour le moment. En revanche, ce nouveau KERS offrant des libertés d'utilisation d'un point de vu tactique, c'est une merveilleuse idée je trouve.
"L'œil ne voit que ce que l'esprit est prêt a comprendre" _ Henri Bergson

Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 1202
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 02 nov. 2017, 12:46

spaghetriz a écrit :
01 nov. 2017, 13:19
1- Effectivement, tu as raison sur le fait que le moteur Mercedes partait avec un certain avantage dans l'absolu qui pouvait être prépondérant sur tous les circuits non-urbains, et principalement a Monza où ils ont exercé une véritable démonstration de force.

Toutefois, avant d'en venir sur l'écart chiffré approximatif entre les 2 et sur son évolution durant la saison, il faut voir qu'une monoplace est un tout où seule l'alchimie parfaite des éléments pneus, châssis et intégration moteur amènent a la performance; or, lorsque Mercedes était en proie a ses problèmes d'exploitation de pneu comme a Bahreïn, Autriche, Malaisie, Japon, etc..., son avantage moteur se réduisait dès lors a néant. Pour prendre un exemple plus large encore, la domination qu'arrive a exercer Red Bull en cette fin de saison, malgré un moteur Renault accusant un fort déficit sur les Ferrari et Mercedes, est le fruit d'un châssis désormais parfait qui amène a une exploitation pneumatique optimale et a explorer le maximum de puissance que peut lui offrir le moteur français (même si au Mexique, Renault a fait un choix particulier sur ses moteurs en vue de l'altitude, ce qui explique aussi bien la réussite de Verstappen que l'échec général des monoplaces équipées de leur PU :nono: ).

Pour en venir aux écarts chiffrés, Mercedes ayant fait le choix de garder de la marge dans le déploiement de puissance de leur moteur a des fins de fiabilité extrême, alors que chez Ferrari, cette marge fut moins importante pour rattraper le bloc allemand, la différence moteur n'excédait pas 0,3 sec dans l'ensemble.
Après, il faut se rappeler qu'en début de saison et jusqu'au GP du Canada, Ferrari avait dépassé toutes les normes d'utilisation d'huile combustible dans son moteur thermique via un double réservoir lui permettant même de contourner la règle du débit limité d'essence a 100 kg/h, ceci offrant au bloc italien un gain de performance de 0,2 sec. Sachant qu'en ce début de saison, Mercedes avait plus bridé ses moteurs car en proies a des doutes niveau fiabilité (qui se sont confirmés avec la casse moteur de Bottas au GP de Barcelone), avant de détecter l'anomalie et repartir de l'avant, l'écart de performance des 2 blocs était nul voir légèrement a l'avantage de Ferrari pour maximum 0,1 sec.
Ensuite, dès le GP de Bakou, entre Ferrari qui a du revenir a des normes plus conformes et Mercedes qui a peu a peu débridé et fait évoluer son moteur, l'écart de 0,2 a 0,3 sec s'est révélé en faveur du bloc allemand.
Pour ce qui est du contournement habile de Mercedes de la réglementation d'huile post-Monza, cela leur a conféré un avantage moteur net sur Monza (environ 0,5 sec sur ce circuit moteur) et Singapour (qui n'est pas un circuit moteur). Vu qu'a partir du GP de Malaisie, Ferrari a sorti son nouveau moteur surpuissant et révolutionnaire, depuis, malgré la différence de consommation d'huile (qui offre entre 0,1 et 0,2 sec de performance), l'avantage du bloc Mercedes n'excède pas 0,2 sec.

Ainsi, on peut vraiment en conclure que sur le plan technique, malgré des différences assez radicales, Vettel et Hamilton ont eu en main tout le matériel nécessaire pour s'affronter d'égal a égal sur la saison sachant que ce que l'un gagnait en puissance/couple moteur, l'autre le gagnait en alchimie de tous les éléments de sa monoplace, et inversement. C'est d'ailleurs cela qui nous a permis d'assister a un magnifique duel plein d'incertitude jusqu'à Singapour.


2- Exactement, la FIA est en train de nous pondre une nouvelle réglementation moteur conciliant un peu toutes les positions (même si pour le moment, cela a plutôt rendu furieux Mercedes, Renault et Ferrari) mais ça me laisse très perplexe.
Au-delà du fait que je rêvais du bi-turbo, je pense que l'aspect trop standardisé de ces futurs moteurs est contre-nature avec la F1 et de matière a revoir seulement une guerre d'aero comme durant la période 2009-2013; ça manque trop de liberté technique a mon sens pour le moment. En revanche, ce nouveau KERS offrant des libertés d'utilisation d'un point de vu tactique, c'est une merveilleuse idée je trouve.
Ah d'accord, je pensais que la différence était plus nette que ça. Merci pour les infos du coup. :super:

Pour la réglementation, petite question. Si tu devais choisir entre une des ces propositions, laquelle préférerais-tu :

- Moteur standardisé et liberté aéro ;
- Aéro standardisé et liberté moteur ;
- Standardisation totale ;
- Liberté totale ?

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 749
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 02 nov. 2017, 13:44

Shadow a écrit :
02 nov. 2017, 12:46
Pour la réglementation, petite question. Si tu devais choisir entre une des ces propositions, laquelle préférerais-tu :

- Moteur standardisé et liberté aéro ;
- Aéro standardisé et liberté moteur ;
- Standardisation totale ;
- Liberté totale ?
Perso, je pencherais vers une liberté totale. Ce serait tellement beau de revoir une multitude de concepts avec leurs caractéristiques respectives s'affronter; cela redonnerait un côté aventurier et très incertain a ce sport tant du côté technique que du côté piste, c'est l'ADN même de cette discipline. :inlove:
Néanmoins, pour ne pas voir une F1 a 2 vitesses, il faudrait que cela soit assorti d'un même plafond budgétaire strict a toutes les écuries.

En tout cas, c'est une excellente question car une standardisation totale permettrait a tous les pilotes de se battre d'égal a égal et cela pourrait être très séduisant aussi.

Ça serait bien d'avoir plusieurs réponses de membres du forum a cette question car toutes les propositions ont leurs intérêts et cohérences.
De ton côté, quel serait ton choix?
"L'œil ne voit que ce que l'esprit est prêt a comprendre" _ Henri Bergson

Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 1202
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 02 nov. 2017, 14:22

spaghetriz a écrit :
02 nov. 2017, 13:44
Perso, je pencherais vers une liberté totale. Ce serait tellement beau de revoir une multitude de concepts avec leurs caractéristiques respectives s'affronter; cela redonnerait un côté aventurier et très incertain a ce sport tant du côté technique que du côté piste, c'est l'ADN même de cette discipline. :inlove:
Néanmoins, pour ne pas voir une F1 a 2 vitesses, il faudrait que cela soit assorti d'un même plafond budgétaire strict a toutes les écuries.

En tout cas, c'est une excellente question car une standardisation totale permettrait a tous les pilotes de se battre d'égal a égal et cela pourrait être très séduisant aussi.

Ça serait bien d'avoir plusieurs réponses de membres du forum a cette question car toutes les propositions ont leurs intérêts et cohérences.
De ton côté, quel serait ton choix?
Ou une liberté totale, ou une standardisation totale, chacun présentant leurs avantages et inconvénients.

L'avantage de la liberté totale est de donner la part belle aux innovations techniques, à la réflexion de la part de chacune des écuries. Seule une parfaite alchimie entre chacun des composants de cette écurie, des chefs d'équipe aux pilotes en passant par les ingénieurs, permettront de produire une bonne voiture et de décrocher le titre.

L'inconvénient, cependant, est le risque d'assister à des dominations sans partage comme on en connait régulièrement : Mercedes maintenant, Red Bull avant, Ferrari, Williams (qui dominait tellement qu'un tocard comme Villeneuve a pu être champion du monde :nono: ), McLaren, et j'en passe. Alors, une solution pour limiter cela serait une standardisation des coûts, qui permettrait d'éviter qu'une écurie écrase la concurrence principalement grâce à sa richesse financière. Mais il existera toujours le risque que si une écurie trouve la solution miracle, elle domine outrageusement les autres, en dépit de la qualité de ses pilotes.

Ensuite, l'avantage de la standardisation totale est justement d'éviter une domination sans partage de l'une ou l'autre écurie, puisque les pilotes auraient la part belle et il y a tout de même 4 ou 5 pilotes à l'heure actuelle qui se valent, chacun avec leurs qualités et leurs défauts.

Les inconvénients, ce sont que cela ne récompenserait pas le travail de la totalité d'une écurie. L'importance des ingénieurs, d'une écurie structurée serait moindre. L'autre souci est que dans la F1 actuelle, les possibilités de dépassement sont de plus en plus réduites. Comment cela se passerait-il si tous les pilotes disposaient de la même voiture ? Pourrait-on avoir de la bagarre en piste ? N'assisterait-on pas à une procession de voiture l'une derrière l'autre, avec des pilotes de talent mais pas assez de différence que pour arriver à passer la voiture devant ?

Bref, chacun de ces systèmes présentent des avantages et des inconvénients. Mais je pense que c'est dans un de ces deux sens qu'il faut creuser, avec une priorité pour la liberté totale.

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 749
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 04 nov. 2017, 15:17

Felipe Massa vient juste d'annoncer officiellement qu'il se retirera de la F1 au terme de la saison, court-circuitant ainsi la communication que Williams s'apprêtait a faire a ce sujet. Après l'émotion intense qu'il y avait eu la saison passée au GP d'Interlagos a l'occasion de son faux-départ, il aura a nouveau l'occasion de communier avec tous ses fans, lors du prochain GP a domicile, pour clore de la plus belle des manières une carrière longue de 15 ans.

Il regrettera sans doute de ne jamais avoir pu prendre sa revanche sur cette épique et cruelle saison 2008 qui l'a vu gagner le titre suprême sur Ferrari, a l'occasion d'une brillante victoire lors de l'ultime GP qui se déroulait a Interlagos devant des fans en liesse, pendant a peine 30 secondes;...le temps que Timo Glock fasse un tête a queue devant Lewis Hamilton, dans le dernier virage, qui lui permit de reprendre la 5eme place de ce GP, suffisante pour que le titre change de main...
Malgré cela, il aura eu une carrière riche et très honorable ponctuée de 11 victoires, 41 podiums et 16 pôles positions. Après des débuts prometteurs chez Sauber où il a notamment dominé Jacques Villeneuve, il a poursuivi son ascension en devenant le coéquipier de l'immense Michael Schumacher chez Ferrari en y montrant même de grands talents de développeur en décelant toutes les défaillances de la Ferrari 2005 sur lesquelles ni l'allemand, ni l'expérimenté Rubens Barrichello n'avaient réussi a mettre le doigt depuis 1 an, ceci ayant permis a l'ingénierie Ferrari de configurer une monoplace 2006 permettant au Baron rouge de jouer le titre jusqu'au bout.

Malheureusement pour lui, cette ascension, lui ayant permis d'être un valeureux coéquipier pour le septuble champion du monde, puis de devenir un sérieux challenger pour Kimi Räikkönen, s'est tout a coup arrêtée sur un cruel coup du sort a l'occasion de son accident lors du GP de Hongrie 2009 où un ressort se détachant de la Brawn GP pilotée par Barrichello s'échappa et percuta Massa, alors a pleine vitesse, juste au niveau de l'arcade sourcilière. Il a du être longuement hospitalisé et son pronostique vital était alors engagé. Depuis, il n'a jamais réussi a retrouver son meilleur rythme de compétition et ce n'est certainement pas la cohabitation aux côtés de la terreur des paddock, Fernando Alonso, qui l'y a aidé.

Malgré tout, il avait retrouvé une seconde jeunesse chez Williams où, lors des saison 2014 et 2015, il avait honorablement challenger Valteri Bottas mais depuis la saison dernière, son niveau de compétitivité était assez désespérant. Malgré sa science de la piste lui permettant d'être très difficile a doubler (l'école brésilienne) et rugueux dans ces joutes (Vettel en sait quelque chose :bigrin:), ou encore sa capacité a prendre de très bons départs, il manquait beaucoup trop de vitesse et de rythme pour rester compétitif.

Avec ce départ, pour la première fois depuis près de 45 ans, il n'y aura aucun brésilien sur la grille de départ et malheureusement, aucune relève ne semble se signaler en catégorie inférieure, un comble pour la patrie des Senna, Fittipaldi et Piquet.
"L'œil ne voit que ce que l'esprit est prêt a comprendre" _ Henri Bergson

Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 1202
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 04 nov. 2017, 17:52

Par respect pour tous ceux qui aiment le pilote, je ne dirai rien et me contenterai de lui souhaiter bon vent. :bigrin:

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 749
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 04 nov. 2017, 19:24

Shadow a écrit :
04 nov. 2017, 17:52
Par respect pour tous ceux qui aiment le pilote, je ne dirai rien et me contenterai de lui souhaiter bon vent. :bigrin:
Au moins, c'est une réaction classe sans être hypocrite :bigrin:
Pour ma part, je ne le supportais pas quand il était compétitif et ensuite, je l'ai surtout pris en pitié après son accident et son déclin sportif, surtout avec le traitement cauchemardesque que lui réservait Alonso au sein de Ferrari pour le dominer.
Pour l'hommage que je lui ai rendu, a l'époque où j'étais rédacteur sur un site F1, j'en avais préparé un pour chaque pilote des années 2000 en prévision du moment de leur retraite donc j'ai juste fait un copié/collé de ce que j'avais en réserve dans mes fichiers word, d'où mon ton assez neutre.
"L'œil ne voit que ce que l'esprit est prêt a comprendre" _ Henri Bergson

Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 1202
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 04 nov. 2017, 20:15

spaghetriz a écrit :
04 nov. 2017, 19:24
Au moins, c'est une réaction classe sans être hypocrite :bigrin:
Pour ma part, je ne le supportais pas quand il était compétitif et ensuite, je l'ai surtout pris en pitié après son accident et son déclin sportif, surtout avec le traitement cauchemardesque que lui réservait Alonso au sein de Ferrari pour le dominer.
Pour l'hommage que je lui ai rendu, a l'époque où j'étais rédacteur sur un site F1, j'en avais préparé un pour chaque pilote des années 2000 en prévision du moment de leur retraite donc j'ai juste fait un copié/collé de ce que j'avais en réserve dans mes fichiers word, d'où mon ton assez neutre.
Là, tu me provoques, je vais devoir te répondre en donnant mon avis. :bigrin:

Excellent metteur au point tout au long de sa carrière, et pilote correct durant la première partie de sa carrière, mais doté d'une mentalité imbuvable, toujours à se plaindre et se lamenter pour l'une ou l'autre chose.

Après son accident, on ne savait pas ce qui était le pire entre son attitude toujours aussi lamentable ou son pilotage catastrophique. Il a quitté Ferrari plein de rancoeur, et la fin de sa carrière s'est résumé à se trainer sur les circuits comme un vulgaire escargot, se revigorant uniquement lorsqu'une Ferrari était juste devant ou derrière afin de commettre des manoeuvres à la limite de la licéité et leur rendre la vie la plus compliquée possible.

Il aurait dû se retirer en 2009. il a fait 8 années de trop.

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 749
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 11 nov. 2017, 15:15

Alors que Toro Rosso accumule les casses moteur depuis le retour de la trêve estivale et voit sa deuxième partie de championnat totalement handicapée par l'accumulation de pénalités moteur et d'abandons, l'écurie filiale de Red Bull monte désormais au créneau contre Renault après avoir subi 2 nouvelles avaries moteur lors des essais libres au Brésil obligeant dors et déjà Hartley et Gasly a s'élancer depuis les 2 dernières places lors du GP demain.

Après avoir subi 5 casses moteurs lors du dernier week-end mexicain, la tension arrive a son comble du côté de Toro Rosso avec les 2 nouvelles casses subies lors des essais libres et ce n'est certainement pas la réponse de Abitboul qui a calmée les événements après avoir eu l'outrecuidance de déclarer que le châssis Toro Rosso était responsable des casses moteur répétées du bloc Renault sur cette monoplace. Par conséquent, l'écurie italienne réplique via la déclaration officielle ci jointe: http://www.nextgen-auto.com/Toro-Rosso- ... 22154.html

Toro Rosso dénonce le fait que Renault leur fournit des pièces moteur usagées et reconditionnées a neuf, qu'en aucun cas le châssis ne peut être la cause de défaillances du MGU-H ou des conduits moteur et que bizarrement, cela intervient alors que Toro Rosso occupe encore la 6eme place aux constructeurs avec seulement 5 points d'avance sur Renault (sachant ce que tout cela implique en terme de redistribution financière)...

Voila encore un épisode qui peut laisser penser que McLaren n'a pas forcément fait le bon choix en quittant un moteur Honda d'usine rattrappant désormais son retard pour un moteur Renault client... Vaudra mieux pour eux qu'ils surclassent nettement la Renault grâce a l'exploitation d'un châssis approchant la perfection, a l'instar de Red Bull, sous peine de subir le même traitement que Toro Rosso s'ils se retrouvent en compétition directe avec l'écurie d'usine.
"L'œil ne voit que ce que l'esprit est prêt a comprendre" _ Henri Bergson

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 749
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 11 nov. 2017, 20:24

Après les 3 séances d'essais libres totalement dominées par le duo Mercedes qui semblait intouchable sur cette piste pourvue de virages longs et rapides, je m'attendais a une qualif soporifique présageant d'une procession a venir pour la course; au final, il n'en est rien suite a une grosse erreur d'Hamilton dès sa première tentative qui l'a mené dans le mur et le condamne a s'élancer depuis la dernière place sur la grille.
Voici la video de son crash: https://m.youtube.com/watch?v=jdKC64g6JNo

Avec les pénalités qui sont tombées, la grille de départ sera:

1- Bottas
2- Vettel
3- Räikkönen
4- Verstappen
5- Perez
6- Alonso
7- Hülkenberg
8- Sainz
9- Massa
10- Ocon
11- Grosjean
12- Vandoorne
13- Magnussen
14- Ricciardo (10 places de pénalité- moteur)
15- Wehrlein
16- Ericsson
17- Stroll (5 places de pénalité- boite de vitesse)
18- Hartley (10 places de pénalité- moteur)
19- Gasly (25 places de pénalité- moteur)
20- Hamilton

Moins d'1 dixième d'écart sépare Vettel de Bottas et l'allemand, qui était en tête lors du premier run de la Q3, a clairement manqué d'audace dans sa dernière tentative alors que le finlandais a vraiment tout tenté pour arracher sa 3 ème pôle de la saison. Avec Räikkönen et Verstappen qui ont montré un rythme de course très intéressant lors des essais libres, ça présage d'un combat serré en tête demain.
De plus, avec Hamilton et Ricciardo partant en fond de grille, on peut être sur qu'il y aura du combat et de nombreux dépassements en perspective, surtout si la pluie vient s'en mêler.

En Q3, Sainz a délibérément gêné Massa dans son tour rapide alors qu'il affichait un très bon rythme (d'ailleurs, il était au 4eme rang en Q2) et j'ose croire que le pilote espagnol sera sanctionné pour cela.

Voici le tour de Bottas en caméra embarquée: https://m.youtube.com/watch?v=LqpkFMYYMxs
"L'œil ne voit que ce que l'esprit est prêt a comprendre" _ Henri Bergson

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 749
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 12 nov. 2017, 16:35

Quelle mauvaise gestion de course de la part de Marquez qui aurait pu tout perdre dans son excès de fougue qui l'a poussé a trop attaquer Zarco pour le gain de la victoire au point de chuter juste après son dépassement! Heureusement pour lui que cet avertissement a été sans frais et que Dovisioso a aussi chuté par la suite car il a été son propre ennemi aujourd'hui.

Bien que ça n'ait rien changé pour la course au titre vu le retard comptable que comptait Dovisioso, on peut tout de même déplorer que Lorenzo n'ait pas joué son rôle de coéquipier en ouvrant la porte pour laisser place a un combat direct entre l'italien et Marquez.
Zarco est quant a lui passé tout près de la victoire et clôt de la meilleure des manière cette excellente saison qu'il a réalisée et sa résistance face a Marquez puis Pedrosa fut de toute beauté.

Enfin, bien que Marquez mérite entièrement ce titre en ayant a la fois su être talentueux, régulier et souvent bon stratège, mon coup de coeur de la saison se dirige vers Dovisioso qui a démontré un niveau jusqu'alors insoupçonné, sur certaines courses et certaines passes d'armes il a vraiment été fantastique d'ailleurs. Vu les progrès fulgurants de la Ducati, je pense qu'il aura a nouveau sa chance l'an prochain même si Lorenzo se posera certainement en challenger ce coup-ci.
J'espère que Yamaha fournira pour sa part une moto a la hauteur du talent de Vale l'an prochain pour qu'il puisse jouer le titre mais force est de constater qu'ils partent de loin et qu'il y a beaucoup de travail a opérer pour rejoindre le duo Ducati/Honda.
"L'œil ne voit que ce que l'esprit est prêt a comprendre" _ Henri Bergson

Réponse rapide

   
Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité